Edit Imprimer
Jeudi, 07 Novembre 2019 20:20

C’est tout simplement une première chez nous : Le président Ghazouani se présente comme un homme normal. Pas comme un superman tel que ses prédécesseurs à ce fauteuil voulaient l’être ou plutôt voulait-on leur faire croire qu’ils le sont. Une offre qu’ils semblaient pourtant bien apprécier.

Dans une dépêche de l’Agence mauritanienne d’information (AMI), on a appris que ‘’Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a quitté Nouakchott, jeudi en début d’après-midi, pour une visite privée en Allemagne durant laquelle il s’assurera de l’état de santé d’un membre de sa famille’’.

Plus important, pour ne pas dire inédit, l’AMI nous apprend que le président voyage sur ses fonds propres ! Du jamais vu, ces derniers temps, sous nos cieux où nos dirigeants nous ont habitués à mobiliser  tous les moyens de l’Etat pour le moindre déplacement, sans bien sûr faire la différence entre ce qui est privé et ce qui est public.

Bienvenue, cette manière de faire suscite deux remarques. D’abord le souci bien nouveau de communiquer, à travers un organe de presse publique habitué à la flagornerie plus qu’à l’information, sur tout ce qui concerne le président. Même sa vie privée.

Ensuite cela veut dire que le président comprend et accepte qu’il a des comptes à rendre au citoyen mauritanien. Un signe de respect dont on n’est pas non plus habitués.

Si on ajoute à cela le dénouement heureux de l’affaire des étudiants, la volonté manifeste d’apaiser la scène politique à travers les rencontres avec les dirigeants de l’opposition et d’autres mesures, on entrevoit réellement un changement dans la gestion des affaires de l’Etat qui fait bien naitre de l’Espoir.