Renforcement des capacités des FDS Imprimer
Jeudi, 14 Novembre 2019 20:53

C’est l’objet d’un atelier qui a été lancé jeudi au Novotel Tfeila de Nouakchott. Il vise à identifier les besoins en formation et renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité impliquées dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans les 5 Etats membres du G5 Sahel (ReCap-FDS-G5S).

Pendant deux jours, les participants, représentants des FDS, de certaines administrations, des PTF et de la société civile, prendront connaissance des conclusions d’une étude consacrée à cet important domaine et l’enrichiront de leurs remarques et suggestions.

En effet, ce projet vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité humaine à travers le renforcement des capacités techniques des forces de défense et de sécurité (FDS) impliquées dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent (P/LCTEV) en matière de prise en compte du genre, de protection et de promotion des droits de l’Homme dans les Etats du G5 Sahel.

La première phase du projet consiste à évaluer les besoins en formation des FDS impliquées dans la P/LCEV au sein de l’espace G5 Sahel. Le processus d’évaluation des besoins se fera à travers la recherche documentaire, mais également et surtout à travers la collecte et l’analyse de données qualitatives et quantitatives auprès des différentes parties prenantes sur le terrain.

A la suite de cette évaluation, le Projet permettra :

· De concevoir des modules de formation en genre et droits de l’homme adaptés pour les FDS impliquées dans la P/LCTEV ; et

· De former 125 membres de FDS impliqués dans la P/LCTEV.