Vaste mobilisation contre le projet de révision constitutionnel / Photo-Reportage Imprimer
Lundi, 17 Juillet 2017 16:38

Les partis réunis sous la bannière du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU)  ont battu le macadam ce samedi 15 juillet à Nouakchott pour exprimer leur désapprobation avec  projet de révision constitutionnel sur lequel table le gouvernement via un référendum prévu au 5 août.

Il s’agit pour les partis du FNDU de prévenir toute tentative de tripatouillage dont l’ultime but est supprimer la limitation des mandats présidentiels et de permettre au président Aziz de briguer un troisième mandat en 2019.

Selon le très renseigné site Alakhabar.info qui cite des procès verbaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) les Mauritaniens sont conviés le 5 août à se prononcer sur la modification ou non de l’article 8 de la Constitution du 20 juillet 1991 relatif au drapeau national ainsi que d’autres articles. Lesquels ne sont pas précisés dans les procès verbaux.

Les partis d’opposition réunis au sein du FNDU qui ne l’entendent pas de cette oreille dénoncent un «autoritarisme gravissime» et «un coup d’Etat », appellent le peuple contre le référendum prévu au 5 août.

La mobilisation de l’opposition intervient dans un contexte marqué par une campagne menée par le gouvernement ainsi que le parti-Etat en l’occurrence l’Union pour la République (UPR) qui appellent le peuple à accorder un troisième mandat à Mohamed Ould Abdel Aziz afin que ce dernier puisse poursuivre «ses réalisations grandioses» à la tête du pays.