En partenariat avec ABAROLI, l’AMDH procède au lancement… Imprimer
Lundi, 10 Avril 2017 21:17

… «du projet de lutte contre l’esclavage»

L’Association mauritanienne de droits de l’homme (AMDH) en partenariat avec ABAROLI  a procédé au lancement du «Projet de lutte contre l’esclavage et les pratiques esclavagistes», ce jeudi 6 avril. En quoi consiste le projet en question ? Il vise  principalement  à  contribuer à l’éradication  de l’esclavage par le biais des moyens légaux et à accompagner et assister les victimes d’esclavages et les personnes vulnérables, selon l’AMDH.

Maitre Fatimata M’Baye, présidente de l’Association mauritanienne de droits de l’homme, a saisi l’occasion pour «saluer une avancée notoire» en matière de lutte contre l’esclavage en Mauritanie ces dernières années. Selon l’avocate cette avancée est à mettre sur le compte du «courage des militants de droits de l’homme ; des victimes ; des personnalités politiques et de la société civile». Toutefois elle a laissé entendre qu’il ne faut pas «crier victoire car le plus difficile (…) reste à faire».

«Outre le fait qu’hier c’était un tabou voire un acte contre la haute autorité de l’État, le fait de combattre l’esclavage, ses pratiques et ses pratiquants, aujourd’hui, c’est devenu un sujet en phase d’être dépassionné et au cœur des débats républicains et humaniste», précise l’avocate.

«La criminalisation de l’Esclavage, la journée de commémoration le 06 Mars sont des avancées considérables dans la lutte contre l’esclavage en Mauritanie», ajoute-t-elle avant d’encourager «les autorités à persévérer davantage pour que soit définitivement éradiqués l’esclavage et ses pratiques et de faire accompagner les victimes de l’esclavage partout où le besoin se fait sentir et par l’adoption de l’aide juridictionnelle et sa mise en œuvre».

 

Notons que le projet de lutte contre l’esclavage et les pratiques esclavagistes de l’AMDH qui est d’un montant de 80 mille dollars va s’étaler sur sept (7) mois.