Peinture:Mamadou Anne expose à la galerie Sina Imprimer
Jeudi, 20 Septembre 2012 12:08

L’artiste Mamadou Anne est l’invité d’honneur à l’ouverture de la saison d’exposition à la galerie Sina ce 22 septembre à partir de 17 h. Plasticien confirmé, il appartient à la première génération de peintres mauritaniens. Pour parler de  son  travail magnifique, le directeur adjoint de l’Institut français M. Jany Bourdais, avait souligné avec éloquence les grands aspects de son œuvre à l’occasion de l’exposition qu’il avait organisée en janvier dernier à l’Institut français de Mauritanie : « De sa peinture, se dégage une atmosphère poétique où le surnaturel se conjugue avec une peinture réaliste dans une composition équilibrée. Les figures s’estompent dans la lumière qui transforme la narration en une allégorie mystérieuse”. Dans ses tableaux, Mamadou Anne met en scène des personnages qu’il entraîne dans un univers ténébreux, dans les méandres d’une vie, de sa vie, avec mille et une références personnelles sécrètes. Il faut faire un effort. Au fur et à mesure que l’on se promène dans l’exposition, que l’on s’arrête sur les peintures c’est  comme si on devient fasciné, hypnotisé par tous les détails qui surgissent sans nous y attendre. Alors il faut se laisser aller et glisser dans un nouveau monde, celui de Mamadou Anne. » Qui mieux que M. Bourdais pourra pénétrer l’énigme Anne ? A ce grand connaisseur de l’art de poursuivre : « Il y a des thèmes qui reviennent, comme une obsession dans les peintures de Mamadou Anne : les animaux (chat, pigeon, serpent, chameau, poisson, papillon…) le thème de l’eau et du fleuve, de l’Afrique, de la femme, de l’adultère, de la maternité, de l’être aimé et perdu, du vieux sage africain transmettant son savoir, de la musique et aussi la mort. Bref la vie ! Tout se mélange, dans des histoires magnifiques, tout se retrouve dans l’exposition. Mamadou Anne est un conteur, un raconteur d’histoires. Des histoires peintes, dessinées mais aussi racontées ou encore chantées.


Yero Amel Ndiaye